Cet article est dans la rubrique :
Lettres d’Objectif Solidarité

Mot du président de Mars 2007

"La promesse est une dette" (proverbe bariba)

Je souhaite vous relayer la reconnaissance exprimée par nos partenaires béninois et centrafricains pour les actions que nous avons soutenues de France. Je souhaite aussi vous exprimer la fierté face au chemin parcouru ensemble en si peu de temps depuis la création d’Objectif Solidarité le 10 septembre 2005.

Quelles actions avons-nous déjà menées ensemble ?

Dès aujourd’hui, Objectif Solidarité soutient de manière régulière 29 enfants pour leur scolarité, 1 classe villageoise et 1 tournée mensuelle de prévention de la malnutrition dans 11 villages (soit plus de 500 bébés suivis à ce titre). En 2006, nous avons financé le creusement d’1 puits à Fekhelra (zone de Copargo), nous avons permis l’achat de 47 sacs de riz pendant la période de disette à Copargo au Bénin, nous avons financé plus de 150 livres scolaires pour des collégiens d’un quartier défavorisé de Bangui en Centrafrique. En 2007, nous finançons les travaux du puits de Peteeté (zone de Bougou au Bénin).

Aujourd’hui, qui sommes-nous, nous les membres d’Objectif Solidarité ?

Lors des assemblées générales du 17 mars, nous étions 148 membres à jour de leur cotisation, dont 5 membres personnes morales : 2 associations qui interviennent comme nous sur la zone de Copargo (l’Association Franco-Béninoise d’Echanges située à St-Romain-en-Gal (69) , et Solidarité Tanéka France située à Nantes (44), 1 association qui nous a épaulés concrètement plusieurs fois sur Montpellier (la Plate-forme Humanitaire Solidarité de l’Hérault), notre association partenaire privilégiée au Bénin (Solidarité Tanéka Bénin), ainsi que le Centre Hospitalier Régional et Universitaire de Montpellier qui a permis la réalisation de nos documents de communication. Parmi vous, 45 se sont engagés à soutenir financièrement de manière régulière en participant à l’une des formes de parrainage proposées par Objectif Solidarité : le soutien aux études, l’accès à l’eau et la santé.

Continuer à "aider à l’essentiel"

Le voyage d’évaluation au Bénin en février 2007 a confirmé clairement la validité des actions engagées et nous renforce dans la détermination à poursuivre pour approfondir les actions engagées et étendre les zones d’action au Bénin. C’est à ce titre que nous démarrerons d’autres actions de soutien collectif aux études sur la zone de Bougou, probablement par le financement de classes villageoises et le soutien à l’internat des écolières. Evidemment, tout ceci ne peut se faire qu’avec le soutien concret de chacun de vous.

Solidairement votre.

Dominique Rouquette

Le 21 mars 2007, jour du Printemps